Ecole David-Régnier--Paul-Fort de Verrières-le-Buisson (Essonne)

Les solidarités

    Solidarité avec les écoles du Burkina Faso : sensibiliser les élèves français et burkinabés à l'importance d'un arbre remarquable : le moringa

    Un des deux plants de moringa offerts à notre école

    Depuis plusieurs années l'école David-Régnier--Paul-Fort travaille avec deux écoles du Burkina Faso situées dans deux villages de l'agglomération de la ville de Zorgho, à l'ouest de la capitale Ouagadougou.

    La première école s'appelleEcole "Verrières-le-Buisson" du village de Zinado, dirigée par

    Emile KABORE.

    La seconde s'appelle Ecole "Zoodo" du village de Daguintoéga, dirigée par Jean-Baptiste OUANGRE(ici en activité jonglage).

    Ces deux directeurs se sont inscrits dans un programme régional de soutien pour la promotion de la plante de moringa au sein de leurs écoles respectives et au sein des familles et sollicitent notre aide pour renforcer cette promotion et surtout pour pérenniser l'implantation de cet arbre.



    C'est aux côtés de l'Association Zinado 2000 que notre école a décidé de s'engager pour aider ces deux écoles et leurs familles dans la réussite de leur projet.

    En janvier 2016, notre école a reçu des vidéos des deux villages expliquant les vertus exceptionnelles de cet arbre et comment il était planté au Burkina.

    Nous avons reçu également quelques graines et deux plants de moringa qui ont été confiés à deux classes.

    Plant de moringa en pot dans la classe de CE1C
    Lire en bas de page le texte publié sur ONE par cette classe

    Il s'agit pour nos élèves de comprendre l'importance d'un végétal tant du point de vue nutritif, médicinal ou économique.

    Cette démarche s'inscrit dans une démarche de développement durable avec une sensibilisation sur l'importance de la biodiversité et de la solidarité.

    Bien entendu, il ne s'agira pas pour nous de renvoyer au Burkina Faso les plants que nous aurons réussi à faire pousser mais, au delà, du travail de solidarité et d'aide financière, de faire réfléchir nos élèves sur quelles sont les équivalences dans notre région ou dans notre pays d'un arbre comme le moringa. Quels sont les arbres ou les plantes qui sont précieux pour nous ? Que devons-nous faire pour les développer ? pour les protéger ? pour garder le savoir-faire de leur développement et de leur entretien ?

    Nous présenterons ici au fil des semaines l'avancée de nos plantations, des actions menées dans les classes et des réflexions que ce travail aura suscité. A suivre donc...

    En attendant, voici quelques informations transmises par nos amis burkinabés : Le MORINGA, l'arbre du paradis

    LES VERTUS DU MORINGA

    C'est une plante qui a bel et bien un potentiel nutritionnel. De plus, Le Moringa Olifiera est l'un des arbres tropicaux les plus riches et le plus polyvalents sur la terre, originaire des Indes.

    C'est une plante qui peut croître non seulement sur sol riche mais encore sur sol pauvre. Le Moringa est peu affecté par la sécheresse et grandit rapidement lorsqu'il est semé ou coupé et peut atteindre une hauteur de 3 mètres dès la première année. Cet arbre est résistant à la chaleur et à la sécheresse une fois grandi. Ainsi, dans un pays comme le Burkina Faso où l'agriculture est difficile à pratiquer et où la malnutrition est endémique, le Moringa est une réelle bénédiction.

    Appelé ARZAN (paradis) TIGA (arbre) ARZANTIGA (arbre de paradis), le moringa est beaucoup utilisé dans l'alimentation et dans les soins traditionnels. De même que les humains en raffolent, les animaux aiment bien ses feuilles tendres. Il est très facile à faire pousser une fois que l'on dispose des graines.

    VALEUR NUTRITIVE DU MORINGA

    Les feuilles de moringa contiennent poids pour poids 7 fois plus de vitamine C que les oranges, 4 fois plus de carotène que les carottes, 4 fois plus de calcium que le lait, 3 fois plus de potassium que les bananes et 2 fois plus de protéines que le yaourt. Les fruits du Moringa sont également consommés car ils contiennent beaucoup des vitamines.

    LA PRODUCTION DU MORINGA

    Pour avoir des plantes de Moringa, il faut d'abord faire une pépinière. Chose qui consiste à sélectionner les graines de bonne qualité et les enterrer dans des pots remplis de bonne terre. Pour accélérer la germination, les graines doivent être trempées dans l'eau pendant 24 heures.

    Après cette phase, il faut placer les pots sous un petit hangar pour éviter qu'ils restent au soleil pendant longtemps. Si toutes ces conditions sont respectées avec un arrosage régulier, en 8 jours on peut déjà constater l'apparition des jeunes pousses qui peuvent êtres repiquées 45 jours après.

    Les plantes de Moringa peuvent également être produites par bouturage.

    LE TRAITEMENT DU MORINGA

    Les plantes de Moringa sont souvent attaquées par des parasites qui détruisent leurs feuilles et surtout quand elles sont encore jeunes. En effet, quand la plante perd subitement ses feuilles et qu'on constate une matière comme la toile d'araignée pendant qu'elle est régulièrement arrosée, on doit procéder au traitement suivant : préparer un insecticide à base de vinaigre, d'eau et de savon : mélanger deux cuillerées de vinaigre dans un litre d'eau puis y incorporer 5 grammes de savon dans un peu d'eau. Cette préparartion permet de combattre les bactéries et les chenilles.

    Objectifs du soutien à la promotion du moringa à Zinado et à Daguintoega :

    - doter chaque élève des deux écoles amies du Burkina Faso d'un pied de moringa pour être planté à domicile
    - planter 50 pieds de moringa dans le jardin des écoles pour approvisionner les cantines en feuilles de Moringa
    - sensibiliser les élèves sur l'importance et les vertus du Moringa
    - inciter les élèves et leurs familles à s'engager à bien entretenir les arbres

    Résultats attendus dans les 2 écoles de Zinado et de Daguintoega
    - avoir planté plus de quatre cents pieds de moringa au domicile des élèves de deux écoles
    - permettre aux cantines des deux écoles d'être régulièrement approvisionnées en jeunes feuilles de moringa pour les repas des élèves
    - développer pour L'Association des Mère Educatrices (AME) une ressource économique en vendant l'excédent de la production de feuilles de moringa aux tradipraticiens
    (pharmacopée traditionnelle) pour la fabrication des médicaments
    - extraire l'huile de Moringa à partir des grains du Moringa suite à la production des élèves à domicile et au jardin des écoles pour permettre à l'AME de commercialiser cette huile
    - améliorer la production locale de savons par l'AME en y intégrant les éléments constitutifs du moringa.

    L'article des CE1C publié sur ONE le 5 février 2016

    Dans le cadre de notre projet sur les solidarités et des échanges avec le Burkina Faso, plusieurs personnes de l'association verriéroise Zinado ont fait le voyage et nous ont rapporté de nombreux documents sonores et visuels: les enfants chantant des chants de leur pays pour un échange avec une classe de CM2,des graines de Moringa et deux petits arbustes , un arbre plein de richesses... Nous allons le soigner au mieux dans la classe.

    Le Moringa est un petit arbre de 4 à 6 mètres de haut. Tu le trouves souvent dans les champs et les jardins.Il s'appelle arjanayiri en jula, arzantiiga en moore, legi-lakii en fulfulde.

    Il a des feuilles toute l'année,et elles poussent toute l'année quand tu les coupes.Ses feuilles sont composées de nombreuses petites feuilles (folioles) avec des petites dents sur les bords.

    Ses fleurs sont presque blanches.

    Ses fruits ressemblent à des gousses (comme le fruit des haricots) longues de 30 à 50 cm avec 3 côtés (alors qu'une gousse n'en a que deux).
    Dans le fruit, il y a des graines noires, rondes, avec trois petites ailes.

    Ce petit arbre aime le soleil et pousse mal quand la terre contient trop d'eau.

    Les feuilles, les fleurs et les jeunes fruits se mangent comme légumes;
    ils servent à faire des sauces;comme remèdes, ils servent à nettoyer les blessures, à donner de la force aux malades et des vitamines.
    Les feuilles séchées se conservent bien.

    Les graines pilées et mises dans l'eau salie par la boue font tomber la boue au fond et l'eau est propre; cette façon de nettoyer l'eau sale est utilisée depuis longtemps le long du fleuve Nil.
    Les graines donnent aussi une huile qui se conserve bien; cette huile sert pour la mécanique des montres et des horloges.

    L'écorce, surtout quand elle est blessée, sue une gomme utilisée pour préparer des sauces.

    Les racines servent à faire un remède qui "chauffe" là où tu le poses, un "cataplasme".

    Cet arbre sert aussi de piquet pour porter les grillages, et, planté serré, il peut faire une haie.

    Pour avoir cet arbre, tu peux semer ses graines; tu peux aussi planter des branches avec des bourgeons (boutures) : tu prends des branches de deux doigts de large et longues de un mètre.

    Ce petit arbre peut se tailler et il supporte bien qu'on lui enlève les feuilles.

    Le moringa est tellement utile que tu le trouves souvent dans les jardins et dans les champs.
    Ne vas-tu pas en mettre autour de tes champs ou près de ta maison ?

Ecole David-Régnier--Paul-Fort - 1 et 3 rue Fabre - 91370 Verrières-le-Buisson - tel. 01 64 48 54 36
0910390e@ac-versailles.fr